PPI : « Un plan Marshall » pour les lycées… privés ?

mardi 14 novembre 2017
par  Jacques Agnes
popularité : 20%

Le Plan Pluriannuel d’Investissements, PPI dans le jargon, est le document régional qui récapitule l’ensemble des dépenses d’investissement prévues, programmées, engagées par la Région pour les lycées : constructions nouvelles, restructurations, rénovations, mises aux normes pédagogiques, environnementales, d’accessibilité ou de sécurité, etc. Adopté par le Conseil Régional après avis du CESER, ce document était naguère présenté dans chaque CTA (et jadis chaque CTPA).

Or, alors que l’actuelle majorité et le nouvel exécutif sont en place depuis près de deux ans, aucun PPI n’a été présenté pour avis au CESER, ni aucun projet soumis à discussion dans des instances de concertation. Des travaux ont été reportés ou suspendus ; d’autres ont été poursuivis ou amorcés ; des annonces sont parfois faites dans la presse locale, sur le projet d’un nouveau lycée ou le lancement d’un chantier de reconstruction, mais de façon fragmentée, sans vue d’ensemble ; là où des travaux ont été suspendus ou retardés, le manque d’informations aux personnels et aux usagers a été la règle.

Cette absence de plan d’ensemble et de lisibilité constitue l’un des points de la demande d’audience formulée par la FSU AURA auprès de l’exécutif régional, demande restée sans réponse à ce jour.

Près de deux ans après les élections régionales, une note du Président de Région a été soumise au CESER le 26 septembre et à l’assemblée plénière du 29 septembre, sous le titre pompeux de « plan Marshall pour nos lycées » ; cette note, communiquée quelques jours avant la saisine des instances concernées appelle plusieurs remarques de notre part.

  • Une fois de plus, le diagnostic des besoins a été élaboré sans phase de consultation des personnels et usagers.
  • Dans la liste des « secteurs en tensions », compte tenu de la croissance démographique et des capacités insuffisantes d’accueil, nous partageons l’analyse pour certains secteurs (Haute-Savoie, Nord-Isère, Ain, Monts du Lyonnais, Loire centre-Plaine du Forez) ou sur les inégalités territoriales devant l’état d’entretien et de dégradation des lyccées ; en revanche rien n’est dit sur d’autres territoires, également en tension (par exemple dans l’académie de Grenoble les confins du Grésivaudan, de la cluse et de la combe de Savoie) .
  • Peu de précisions sur les travaux de rénovation / restructuration attendus ici ou là.
  • L’un des objectifs, « investir pour la sureté des lycées et la sécurité des élèves » nous interpelle car il rappelle que 54 M€ ont déjà été engagés pour « sécuriser » 274 lycées. Or ce que nous avons surtout vu fleurir, ce sont des portiques à tourniquets de sinistre mémoire dans la région…
JPEG - 88.6 ko
Le nouveau portique du lycée de Bonneville (74)
JPEG - 101.3 ko
Mémorial du Cinq-Sept à Saint Laurent du Pont (38)
  • L’insistance sur les lycées privés « qui, aux côtés du public, apporte une réponse aux enjeux démographiques » et l’annonce d’un plan exceptionnel d’investissements de 120 M€ les concernant ne peut que nous inquiéter, d’autant que le paragraphe suivant annonce « un effort de 50 M€ supplémentaires ». Les communications du Président de Région à la presse vont dans le même sens. La FSU devra être particulièrement vigilante sur le respect du plafond de subventions imposé par la loi Falloux !

Enfin, question subsidiaire, la référence au « plan Marshall », au-delà de l’emphase propre à son auteur, indique-t-elle que le futur PPI comportera, comme le plan américain de l’après-guerre, une clause d’allégeance aux politiques menées par le bailleur de fonds ?


Contact

Conseil Fédéral Régional AURA
CFR Auvergne-Rhone-Alpes


BOURSE DU TRAVAIL
205 PLACE GUICHARD
69003 LYON


Tél : 04 78 60 04 80
Port : 06 45 35 97 03
Mél : fsu.aura@fsu.fr